17 février 2021

Bonsaï

Le symbole de l'éternité et de l'harmonie entre l'homme et la nature.

J'imagine toujours un vieux sage chinois ou japonais,  qui entretient avec amour et passion ses arbres miniatures... Combien d'heures, de journées, d'années consacrées à la taille. Toujours regarder, et regarder encore avant de couper telle branche, telle feuille, pour que l'ensemble soit harmonieux. Puis vient le moment béni où l'arbre offre sa floraison après peut-être des années. Quel bonheur indescriptible doit-on ressentir devant cette beauté !

Ce camélia en est l'exemple.

150011854_4406249629402194_4130833198863220758_n

" Le véritable plaisir de la culture du bonsaï, c'est de créer un paysage naturel à travers le bonsaï. Face à un magnifique bonsaï, on se perd dans la contemplation de l'arbre. On y retrouve le passage des saisons, le bruissement du vent, l'inspiration qui monte de la Terre nourricière, et le spectacle de la beauté de la nature se dresse sous nos yeux. "

Yamamoto JUNSAN

Posté par CottGwladys à 17:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je ne suis pas fan de bonsaïs........Je préfère de beaucoup les arbustes de mon jardin ! Une question de patience ? Peut-être, car je ne pourrais pas attendre une floraison pendant des années !! Et puis j'aime trop les changements de couleur des feuillages selon les saisons !

    Posté par Granny, 17 février 2021 à 18:04
  • L'art du tout petit face à la grande patience... J'aime bien !
    Bertille

    Posté par Bertille, 17 février 2021 à 19:51
  • Magnifique camélia, quelle patience il faut pour arriver à un tel résultat.

    Aline

    Posté par Aline, 18 février 2021 à 00:00
  • bonzai

    Je déteste les bonzai, dans cet art savant, il y a beaucoup de cruauté, de vouloir nanifier à l'extrème un arbre.

    Posté par joelle, 18 février 2021 à 06:18
  • je ne suis pas touchée par un bonsaî alors que je le suis face aux arbres qui poussent à leur manière dans la nature !Je ne suis pas fan de cette forme de domestication , et pourtant j'aime ces jardins de buis et d'ifs taillés de Marqueyssac ou d'Eyrignac en Dordogne ! la complexité de l'âme humaine !
    En parlant de cruauté , me vient le livre de Didier Vancauwelaert "les émotions cachées des plantes" Un livre passionnant sur les capacités incroyables des plantes , j'ai adoré ce livre

    Posté par evelyne, 19 février 2021 à 15:45

Poster un commentaire