28 juin 2016

A l'abandon

Je me souviens d'un séjour en République Tchèque et plus précisément en Bohême. 

En nous promenant dans la campagne, je fus subjuguée par le charme d'une ancienne demeure à l'abandon. Elle conservait encore des restes de son faste d'antan. Mais quelle tristesse de la découvrir ainsi ! C'est étrange  comme cette image me reste en mémoire.

Combien de bâtiments, de monuments sont ainsi abandonnés, voire même détruits. En Bohême, le régime politique allait à l'encontre de la réhabilitation de telles demeures, à l'opposé de leurs convictions. Et que penser de ces extrémistes qui détruisent des sites comme Palmyre !

Mais laissons là ces sentiments de révolte pour pousser la vieille grille d'un château abandonné.

ae64190c3a6100a72f6c97ae6220d2fb

Plus personne ne gravit ces quelques marches.

ae22e33a9aa3d193b7e492f25b1a4c5d

L'intérieur, où jadis fusaient les rires, les discussions, est complètement dévasté.

044236bfccdcce1454b2612999b4cc9e

Dans cette ancienne demeure, j'imagine bien un pasteur anglais y vivant avec sa famille. La maison est d'aspect sobre et il devait marcher de long en large dans ce jardin pour préparer ses sermons du dimanche matin.

265c61cd9007122d9ea478976bb3a370

Ici, vivait peut-être un meunier. La rivière est proche, la roue du moulin pourrait être à l'arrière. C'était le temps jadis où chacun apportait son blé à moudre et pensait déjà au goût des miches chaudes...

88515abea8b74cc3ace380816b72ee7b

Combien de générations ont vécu dans cet autre cottage. Même s'il est à l'abandon, les jonquilles continuent à fleurir encore chaque année.

article-2575530-1C19A0C400000578-745_964x550

La nature, toujours la nature qui reprend possession des demeures laissées à l'abandon par les hommes.

Window2W

Posté par CottGwladys à 15:45 - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

  • Quelle honte de laisser un tel patrimoine à l'abandon,mais les rénovations coutent si chères.,dommage!..... J 'habiterai bien volontiers dans une de ces propriétés.Bonne fin d'aprés midi nicole

    Posté par nini, 28 juin 2016 à 17:18
  • Je trouve bien dommage que toutes ces belles demeures soient abandonnées, elles devaient être tellement jolies et bien entretenues du temps où il y avait de la vie à l'intérieur.
    Douce soirée
    Monique

    Posté par Monique, 28 juin 2016 à 18:48
  • Oh tellement triste et beau à la fois, c'est tellement dommage, de si belles bâtisses ainsi à l'abandon... Que j'aimerais en habiter une, ah si les murs pouvaient parler, ils en auraient long à nous conter! Bise et bonne journée dans la joie!

    Posté par Maria-Lina, 28 juin 2016 à 18:58
  • Tristesse et beauté peuvent cohabiter, et puis ces manoirs sont sûrement habités par des âmes restées accrochées à leurs souvenirs, nostalgiques des lieux.... la nature leur donne en tout cas, un charme fou, je pense que si ces bâtisses sont laissées à l'abandon, ce n'est pas par hasard, il y a encore de la vie.... des chouettes effraies, des corbeaux, des petites souris, que sais-je encore ! De tels lieux laissent place à l'imagination......

    Posté par maud, 28 juin 2016 à 19:17
  • Ce sont de beaux endroits, qui à l'abandon laissent une atmosphère étrange, presque irréelle. C'est tout de même mieux réhabilité. Bonne soirée

    Posté par melbeausiteweb, 28 juin 2016 à 19:17
  • Vos images me font penser à ce très beau texte écrit par un anonyme.....

    Musique si mélancolique dans les airs de danse, ces airs qui semblent faits pour être dansés dans une languissante après-midi de l'été de la St-Martin, dans un parc abandonné, au milieu de fontaines devenues muettes et de piédestaux sans statue, sur un tapis de roses mortes, par des couples d'amants, tout prêts de n'aimer plus......

    Posté par maud, 28 juin 2016 à 19:24
  • tout comme toi je suis très triste et à la fois intriguée quand je découvre ce genre de demeure... Car il y a un côté mystérieux où mon imagination vagabonde... belle soirée sylvie

    Posté par dupasséauprésent, 28 juin 2016 à 21:20
  • Parfois c'est comme les hommes ou les animaux.... l'abandon .
    Il suffit parfois qu'une âme passe, que le regard se pose..... et tout recommence, on prend la main, on rebâtit , on rénove, on respecte les lieux... et la tristesse s'efface pour redonner l'espoir et la vie !
    Anne-Michèle

    Posté par Anne, 28 juin 2016 à 22:01
  • Oui, c'est ça les régimes politiques, les "extrêmes". Je suis d'origine polonaise, à 15 ans je suis allée en Pologne et je ne comprenais pas qu'un pays si "vert" beaucoup de bois, des vaches des cochons des poules et que les polonais se plaignaient de ne pas manger à leur faim.Même pas de quoi s'acheter de la peinture pour peindre les boiseries. De belles demeures et tout à l'abandon. Je viens de terminer le livre de Sylvie Vartan, d'origine bulgare et elle décrit très bien le "régime stalinien". C'est triste et évitons de voter pour les "extrêmes".

    Posté par Syl, 29 juin 2016 à 14:03
  • Bien joli billet nostalgique

    Posté par Sophie, 29 juin 2016 à 15:23
  • J'ai toujours éprouvé beaucoup de tristesse devant une demeure, quelle qu'elle soit, à l'abandon. Je ne comprends pas que l'on puisse laisser une maison s'effondrer mais quelques fois, les conflits familiaux sont la source de telles décrépitudes. Dommage !

    Posté par annie, 29 juin 2016 à 17:12
  • C'est une honte de laisser se dégrader de si belles demeures et ce dans n'importe quel pays du monde.
    Bisous, belle et douce fin de semaine.
    Delphine

    Posté par Chines à Gaillac, 30 juin 2016 à 08:32
  • vos photos sont superbes il y règne une atmosphère étrange presque inquiétante mais c'est ce qui en fait le charme j'adore

    Posté par valerie, 25 juillet 2016 à 18:17
  • demeure qui rêve

    ses photos m'inspirent moi qui écris des contes et histoires fantastiques de demeure qui raconte leur histoire aux promeneurs égarés et aux rêveurs. Je suis bretonne et ses demeures m'emportent vers les années oubliées. où les rires se mêlaient aux larmes. Belle photo qui me fait penser à ma Bretagne où des demeures sont engloutis et perdu en forêt.

    Posté par Gwenan, 26 octobre 2019 à 00:32

Poster un commentaire