28 octobre 2014

Une girouette

En étant dans les embouteillages de la ville, je regardais la girouette installée au sommet de la cathédrale. Je me suis souvenue d'un temps où tous les jours je passais à cet endroit et où l'hiver j'attendais que cette fameuse girouette m'indique le nord ou l'est dans l'espoir d'un jour de neige !

De nos jours on ne les consulte plus beaucoup. Alors j'ai eu envie de reprendre un peu leur historique : au Moyen-Age elles étaient installées sur les clochers des églises et les tours de châteaux.

barrington-weather-vane

Puis, après la révolution elles viennent orner les riches demeures, et les artisans, les paysans l'adoptent aussi. Elles deviendront un signe social. Chacun en veut sur sa maison. Elles peuvent indiquer le métier, le rang social, les propres goûts. Bien-sûr elles font connaître les variations du vent, mais elles sont aussi une enseigne : un cheval cabré indiquait un relais , un boeuf la maison d'un éleveur, un moulin le meunier... Elles retraçaient l'activité des villages et de ses habitants : le laboureur et son attelage, le chasseur et son chien, le vendangeur et son panier...

Mais au XXè siècle elles disparaîtront progressivement des toits.

Moi je leur trouve un petit air désuet qui me plaît beaucoup. Alors pour vous j'en ai sélectionné quelques unes :

Le chat et les souris.

e5c9ba9587d72792c55c1934870cbda4

Le lapin de garenne.

cf1c6e2ded6753120b44bc6a687035f0

La cane et ses canetons.

14239731464_624a10b137_b

La cigogne.

fa9db98c242d160fb17022a27d7c6351

Un petit air anglais avec Mary Poppins.

dee2799836ec19ecde5fb0774360cb56

 

Et pourquoi pas sélectionner la girouette la plus répandue en France , Le Coq !  Tel celui-ci, bien râleur : il fait trop chaud, il fait trop froid, il pleut, le vent est trop violent ...!

7444848798_bc15298b52_c

Je plaisante ! Mais son air agressif ne pouvait me faire penser qu'à de tels popos...

Et pour finir, cette citation d'Edgar Faure :

" Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent ! "

 

Posté par CottGwladys à 16:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Il est vrai que c'est devenu bien rare de croiser ces petites merveilles. Chez nous au bord de la mer il nous suffit de regarder la girouette au sommet du phare pour connaître la direction du vent. Quand le vent monte fort, on prie pour que la boule noire ne soit pas hissée signe que la tempête arrive. Il faut dire que les toits plats caractéristiques de ma ville ne se prêtent pas vraiment à l'installation des jolies girouettes. Celle de Mary Poppins me fait craquer

    Posté par elizabeth, 28 octobre 2014 à 17:53
  • Merci

    Félicitations pour tous vos billets tellement intéressants et bien écrits....Je prends un réel plaisir à vous lire !
    Une petite question indiscrète : j'aimerais savoir dans quelle région vous habitez.....
    Bonne soirée.

    Posté par Marie-Christine, 28 octobre 2014 à 18:39
  • Une belle histoire aux aires nostalgiques...Cependant comme autres choses, peut ètre que la mode tetourne. Pourquoi pas? il ne faut qu'en parler comment sur ce billet.
    Gros bisous.

    Posté par Sara Laura, 28 octobre 2014 à 18:57
  • Quel beau billet, j'aime beaucoup les girouettes, c'est dommage qu'il n'y en a plus beaucoup... Merci pour ce beau partage très intéressant! Bise et bon mercredi dans la tendresse!

    Posté par Maria-Lina, 28 octobre 2014 à 23:23
  • Je craquerais volontiers pour la girouette-Mary Poppins !

    Posté par FondantOchocolat, 29 octobre 2014 à 09:00
  • Les girouettes reviennent à la mode. J'en vois pas mal ces derniers temps et j'en rêve d'une mais j'ai pas encore trouvé quoi. Un sujet pas courant;;; le sieur Jules me la fera surement.

    Posté par sabina garrigues, 29 octobre 2014 à 16:23
  • J'aime beaucoup les girouettes et j'en ai d'ailleurs une sur le toit.
    Merci pour les photos que tu nous fait partager.
    Bel après-midi
    Monique

    Posté par Monique, 30 octobre 2014 à 13:59

Poster un commentaire